APF infos nationales - Page 3

  • Il roule pour APF France handicap ! Merci à lui !

    38504384_10160733128390707_7530880211827556352_n.jpg

    Depuis le 28 juillet, Clément Pic de Guitare En Roue Libre s'est lancé en vélo à l'assaut de la course NorthCape4000 qui relie l'Italie à la Norvège.

    Un défi physique mais aussi solidaire puisqu'il a souhaité rouler au nom d' APF France handicap en collectant des dons qui seront reversés à l'association.

  • Si vous êtes toujours en vacances !

    39217614_10160771243210707_3120207781068537856_o.jpg

    Des rampes inclinées, aucun trottoir surélevé et des fauteuils pour aller à l'eau... Pour les chanceux qui profitent encore de leurs vacances, découvrez la liste des 75 stations handiplages en France via Handicap.fr
    bit.ly/2MsmWs0
    à la plage.

  • Toulouse : un étudiant handicapé condamné à rembourser les frais de justice de la SNCF

    661_magic-article-actu_dee_b68_32208fbd9258b7d638666955f8_toulouse-un-etudiant-handicape-condamne-a-rembourser-les-frais-de-justice-de-la-sncf deeb6832208fbd9258b7d638666955f8.jpg

    Selon la loi, la SNCF a jusqu'à 2024 pour mettre ses infrastructures aux normes d'accessibilité pour les personnes handicapées.

    La justice a donné raison à la SNCF. Kévin Fermine, un étudiant toulousain en fauteuil roulant qui avait attaqué en justice la SNCF pour discrimination, a été condamné à rembourser les frais de justice de l'entreprise ferroviaire.

    L'étudiant de 27 ans avait porté plainte, en juin dernier, contre la SNCF pour discrimination à l'encontre des voyageurs en situation de handicap, expliquant que les personnes en fauteuil roulant ne pouvaient pas accéder aux toilettes des trains.

    Mais le Tribunal de Grande Instance de Toulouse a rejeté la demande du jeune homme et l'a condamné à rembourser les frais de justice de la SNCF. Selon la loi de 2015, l'entreprise ferroviaire, qui a jusqu'à 2024 pour mettre ses infrastructures aux normes pour l'accueil des personnes handicapées, ne peut pas être condamnée.

    "À travers moi, ce sont 10 millions de personnes handicapées qu'on malmène"

    "C'est moi la victime et moi qu'on condamne", s'est insurgé Kévin Fermine au micro de Franceinfo. "À travers moi, ce sont 10 millions de personnes handicapées qu'on malmène", a-t-il ajouté au micro de la radio. L'étudiant toulousain a décidé de faire appel de cette décision.