• Record du monde de course en joëlette : 264 km en 24h!

    3910959402.jpg

    264 km en 24h ! Nouveau record du monde de course en joëlette, battu le 13 septembre 2020 à Berck-sur-Mer. Objectif : récolter des fonds afin de financer des lames de carbone pour les enfants amputés et favoriser le sport pour tous.

    Un nouveau record du monde fait son entrée dans le Guinness book* ! Parcourir 200 km en 24 heures en joëlette, un fauteuil monoroue adapté à la course, c'est le défi que s'était fixé l'association Lames de joie. Objectif ? Récolter des fonds pour financer des lames de carbone pour les enfants amputés. C'était sans compter sur la motivation inébranlable des participants qui ont explosé les compteurs avec pas moins de 264 km. Leur credo : « Le meilleur moyen de réaliser l'impossible est de croire que c'est possible ».

    Le sport, un facteur d'intégration

    Partis à 15h, le 12 septembre 2020, de la digue de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), huit enfants, poussés par douze athlètes volontaires se sont passés le relais durant deux jours de course haletants. Une « évidence » pour Alexis Hanquinquant, triple champion du monde de paratriathlon, qui salue ce défi fédérateur. Le Covid-19 et la chaleur ont bien essayé de contrarier leurs plans... En vain. Leur leitmotiv ? « Le sport est un facteur important d'intégration, aussi bien à l'école que dans les clubs sportifs, explique Hervé Lamblin, bénévole de l'association, auprès de nos confrères de France 3. Il est dommage qu'un enfant ne puisse pas suivre les mêmes cours de sport que les autres ou intégrer un club en raison de son handicap. »

    En France, seules 5,5 % des personnes handicapées pratiquent une activité sportive en club, contre 22,5 % des « valides » (article en lien ci-dessous). Autocensure, manque d'accessibilité des équipements sportifs... Les freins sont encore nombreux. Des initiatives voient régulièrement le jour pour tenter de convaincre que sport et handicap, ça matche !

    * Livre Guinness des records

  • Flash bonnes nouvelles

    Nouvelles en direct du service #accessibilité de APF France handicap


    >> La SNCF nous a annoncé lors de la commission technique accessibilité d’hier :


    -en plus de l’accompagnant gratuit d’une personne en fauteuil, jusqu’à 3 accompagnateurs qui pourront voyager avec une réduction de 30% en 1ère classe (soit au tarif de 2nde classe)


    -achat possible sur les bornes en libre-service de toutes les gares en France d’un billet pour la personne handicapée et son accompagnateur.

    Comme les bonnes nouvelles ne viennent pas seules : l’arrêté sur les douches sans ressaut vient de paraître au Journal Officiel (Arrêté du 11 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 24 décembre 2015 relatif à l'accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d'habitation collectifs et des maisons individuelles lors de leur construction)
    Alors que l'article 15 de l’arrêté du 24 décembre 2015 relatif à l'accessibilité des logements aux handicapés prévoyait que les douches concernées par la réglementation sur l'accessibilité devait comprendre un ressaut "limité afin de permettre son accès en toute sécurité », le texte indique que la douche ne doit pas comprendre de ressaut du tout.

  • Plus d'obligation de régler une amende de stationnement avant de la contester !

    Le Conseil Constitutionnel a adopté, mercredi 9 septembre 2020, une décision qui devrait ravir de nombreuses personnes en situation de handicap et détenteurs de la carte de stationnement pour handicapé. En effet, dans sa Décision n° 2020-855 QPC du 9 septembre 2020 : il ne sera plus obligatoire de régler une amende de stationnement avant de pouvoir la contester. "Le législateur n'a pas prévu les garanties de nature à assurer que l'exigence de paiement préalable ne porte pas d'atteinte substantielle au droit d'exercer un recours juridictionnel effectif", a jugé le Conseil.
    En conséquence, les Sages ont déclaré "contraires à la Constitution les dispositions contestées". "Cette déclaration d'inconstitutionnalité est applicable à toutes les affaires non jugées définitivement à la date de ce jour", a précisé la Cour. Depuis l'entrée en vigueur, le 1er janvier 2018, de la réforme du stationnement payant, il était obligatoire de régler l'amende avant de pouvoir la contester.

    Article 1er. - L'article L. 2333-87-5 du code général des collectivités territoriales, dans sa rédaction résultant de l'ordonnance n° 2015-401 du 9 avril 2015 relative à la gestion, au recouvrement et à la contestation du forfait de post-stationnement prévu à l'article L. 2333-87 du code général des collectivités territoriales, est contraire à la Constitution.