03/11/2015

AAH : "Jusqu'où va aller l'État pour trouver de l'argent ?"

Infos national 

A voir en cliquant sur l'image : le sujet diffusé au JT de France 2 à 13h
Et merci aux plus de 31 000 signataires qui disent "Stop à l’indécence! "
On continue ! > www.change.org/HandicapStopIndecence

12106858_10156221723590707_2429201605858641496_n.jpg

27/10/2015

Dites NON !

⚠ L’Association des Paralysés de France (APF) lance une alerte vigoureuse sur l’impact des mesures du projet de loi de finances (PLF) pour 2016 sur les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) et de ses compléments. Les nouveaux modes de calcul de l’AAH et de l’APL proposés par le PLF 2016 vont avoir un effet désastreux sur le niveau de vie de plusieurs centaines de milliers de personnes en situation de handicap.

https://www.change.org/p/%C3%A9conomies-sur-le-dos-des-pe...

apf,aah,loi de finances 2016

02/10/2015

Les intérêts de certains livret d'épargne bientôt déductible de l'AAH?!

Le  gouvernement  prêt  à  aggraver  la  situation  financière  déjà  précaire  des  personnes en  situation  de  handicap  ! Dans  le  cadre  du  projet  de  loi  de  finances  2016,  le  gouvernement  prévoit  de  prendre  en compte  les  revenus  des  livrets  non  imposables  (livret  A,  livret  d’épargne  populaire)  dans  le calcul  du  montant  de  l’Allocation  aux  Adultes  Handicapés  (AAH).  L’AAH  est  un  minimum social  qui  se  monte,  après  une  revalorisation  misérabiliste  au  1er  septembre  2015,  à 807,66  euros.  Son  montant  est  bien  inférieur  au  seuil  de  pauvreté  de  977  euros.   Les  revenus  d’épargne  issus  de  ces  livrets  représentent  des  sommes  dérisoires  à  l’échelle des  économies  que  l’Etat  français  doit  réaliser.  Mais  pour  les  personnes  en  situation  de handicap,  aux  ressources  déjà  faibles,  ces  petits  revenus  sont  essentiels  pour  vivre  au quotidien. Le  Comité  d’Entente  s’insurge  :  «  C’est  un  scandale,  pour  des  économies  de  bout  de chandelle,  l’Etat  est    prêt  à  grever  les  ressources  déjà  faibles des  plus  vulnérables.  » Le  Comité  d’Entente  demande  au  Gouvernement  de  renoncer  à  cette  mesure  et  aux parlementaires  de  rejeter  cet  article  qui  vient  renforcer  l’exclusion  des  personnes concernées.

image.jpg