Info Délégation 63 - Page 3

  • Lettre ouverte à Mme La Préfète du Puy de Dôme

    A l’occasion de la venue du Président Mr Macron APF France handicap 63 avait appelé ses acteurs à manifester.
    Suite au décret de Mme la Préfète interdisant de manifester dans un des secteurs où était présent Mr Macron et qui est aussi très proche de nos locaux, APF France handicap a décidé de modifier son action.
    APF France handicap 63 a donc fait une lettre ouverte à Mme la Préfète et nous souhaitons que vous la diffusiez :

     

    Lettre ouverte à Mme la Préfète

    Regrettant de ne pouvoir manifester son mécontentement auprès du Président de la République vendredi 04 octobre à Clermont-Ferrand, APF France handicap du Puy-de-Dôme souhaite porter à la connaissance de Mme la Préfète et du grand public les points de mécontentements engendrés par la politique du gouvernement sur la question du handicap.

    Durant la campagne électorale présidentielle, Emmanuel Macron a multiplié les gestes en direction et en faveur du handicap : visites d’établissements, déclarations …
    Pourtant, force est de constater que les promesses ne se sont pas concrétisées.

    Malgré de nombreux effets d’annonce, une majorité de personnes en situation de handicap ont toujours le sentiment que leurs droits fondamentaux sont bafoués, voire en régression.

    Le décalage considérable est énorme entre les annonces du gouvernement et le vécu quotidien des personnes en situation de handicap.

    Selon une enquête IFOP réalisée pour APF France handicap, seuls 6% des personnes considèrent que la situation des personnes s’est améliorée depuis le précédant quinquennat et seulement 11% se disent satisfaits de l’action du chef de l’État.
    A l’inverse, 83% estiment que ses engagements de campagne n’ont pas été tenus, et 89% ne lui font pas confiance pour que les difficultés des personnes handicapées soient mieux prises en compte dans la société.

    Parmi les revendications, APF France handicap demande que la notion de handicap soit inscrite dans la Constitution, de manière à assurer l’égalité des citoyens devant la loi « sans discrimination de sexe, d’origine, de handicap ou de religion », et de mettre fin à l’injustice qui constitue à prendre en compte les revenus du conjoint dans les critères d’attribution de l’AAH.

    APF France Handicap souhaitent également que tous les logements neufs construits en France soient accessibles aux personnes en situation de handicap ; et non pas 20% d’entre eux, comme le prévoit la loi ELAN adoptée en octobre dernier.

    La loi du 11 Février 2005, sur l’égalité des chances, ordonnait une France accessible à tous au 1er Janvier 2015.
    Nous constatons, hélas, que cette loi a été très peu suivie d’effets.
    Un décret d’application des sanctions est paru fin 2018. A ce jour, aucune sanction n’a été ordonnée.

    La France sera-elle encore longtemps la mauvaise élève européenne de l’accessibilité ?

  • Petit tour en joëlette !

    Marie-Léa, bénévole à notre délégation, participe à "Clermont en rose", course solidaire contre le cancer du sein le dimanche 06 octobre 2019

    71715901_2460570870692340_4221611084240388096_n.jpg

    71725310_2460570680692359_5061939873997389824_n.jpg