L’APF à l’ONU pour lutter contre la pauvreté des personnes en situation de handicap

Jusqu'au 19 juillet 2017, se tient à l'ONU un forum politique sur le thème de l'éradication de la pauvreté dans le monde qui réunit 2 400 participants. Pascale Ribes, vice-présidente de l'APF, et Véronique Bustreel, conseillère nationale emploi formation, sont présentes pour porter la voix des personnes en situation de handicap et défendre notre objectif "Zéro personne en situation de handicap sous le seuil de pauvreté".

L’APF participe au Forum politique de haut niveau sur le développement durable réuni à l’ONU, du 10 au 19 juillet, sur le thème de « l’Eradication de la pauvreté et la promotion de la prospérité dans un monde en mutation ».

Pour la première fois, la pauvreté des personnes en situation de handicap sera prise en compte. Une avancée importante quand on sait que plus d’un milliard de personnes sont en situation de handicap dans le Monde, selon l’OMS et la banque mondiale, et que 80% d’entre elles vivent dans la pauvreté.

Pour mettre fin à cette situation inacceptable, il existe plusieurs leviers, dont l’Agenda 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (ODD) dont l’un d’eux vise directement l’élimination de la pauvreté. La France figure au rang des 193 pays qui ont adopté l’Agenda 2030.

L’APF défendra les droits des personnes en situation de handicap vivant dans la précarité, avec un objectif de « Zéro personne en situation de handicap sous le seuil de pauvreté ».

Une contribution internationale s’appuyant sur les objectifs de développement durable fixés à l’Agenda 2030 et la convention internationale des droits des personnes handicapées, élaborée avec l’Alliance Internationale pour le Handicap (IDA) par plus de 272 organisations, dont l’APF, sera dévoilée. Elle a pour objectif d’influer sur les politiques nationales en matière de handicap afin de garantir une  vie décente et digne à toutes les personnes en situation de handicap.

Alors que le Premier ministre a annoncé une revalorisation de l’AAH pour 2018, sans en préciser le montant, cet engagement international renforce les revendications de l’APF qui visent la fin de la pauvreté des personnes en situation de handicap.
L’association demande en effet la création d’un revenu individuel d’existence pour les personnes en situation de handicap ne pouvant pas ou plus travailler en raison de leur handicap ou de leur maladie.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel